Association La Cerise sur le Râteau

Association de CultureS et de RessourceS

Les Pucerons & Fourmis

N’épargnant rien ni personne, les pucerons sont un fléau pour le jardinier. Puisant leur nourriture dans les plantes, ils provoquent des déformations des feuilles, inhibent la croissance et sont vecteurs de maladies.

Qui dit fourmis dit pucerons. Très friandes du miellat qu’ils sécrètent en suçant la sève, les fourmis mènent les pucerons dans les branches des arbres et des arbustes où elles pratiquent l’élevage intensif.

Comment les reconnaître ?

Fourmi et pucerons

Traitements insecticides Naturels :

Le savon noir liquide est utilisé pour lutter contre les pucerons, les cochenilles, les araignées rouges, les aleurodes, les psylles et autres thrips.

C’est un insecticide de contact : il tue les larves et nettoie le miellat qui englue les feuilles.

Recette de l’insecticide à base de savon noir  : 5 cuillères à soupe de savon liquide diluées dans 1 litre d’eau tiède (dilution à 5 %) ; une fois la préparation refroidie, pulvérisez-la sur les plantes atteintes, en prenant soin de ne pas oublier l’envers des feuilles. À renouveler 1 à 2 fois si nécessaire, pour être totalement débarrassé des indésirables. Et s’il vous reste un fond d’eau savonneuse dans le pulvérisateur après le traitement, vous pouvez le verser sur une fourmilière gênante, effet garanti !

Comme il est de mise pour la plupart des traitements, ne pulvérisez pas la solution à base de savon noir en pleine journée, sous le soleil (ni sous la pluie !) ; procédez le matin de bonne heure ou patientez jusqu’à la fin de journée, lorsque les températures sont en dessous de 20°C.

Systémique ou de contact ?

Si vos pucerons sont bien visibles, vous pouvez employer un insecticide dit « de contact », qui comme son nom l’indique agit s’il touche l’insecte.

Mais souvent les pucerons se logent sur le revers des feuilles ou même provoquent l’enroulement de ces dernières comme pour mieux s’abriter. Il faut alors recourir à un insecticide » systémique » qui, en pénétrant dans la plante et en étant véhiculé par la sève, empoisonnera le puceron trop gourmand. Dans ce cas, le purin d’ortie ou la décoction d’absinthe en infusion sera très efficace et tout à fait écologique.

mode d'emploi absinthe séchée

Certaines plantes sont réputées éloigner les pucerons:

N’hésitez pas à les planter à proximité des cultures exposées.

A l’inverse, il est bien connu que la capucine est un mets de choix pour ces parasites. Ils la préfèrent à tout le reste. Alors, si vous aimez les sacrifices…

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s